Now Reading:
Découvrir les meilleures bandes dessinées jeunesse

Vous avez toujours rêvé de savoir quelle bande dessinée offrir à vos enfants, aux jeunes de la famille… pour leur faire aimer ce médium ?

Nos experts en bande dessinée jeunesse vous proposent des sélections des meilleures parutions de bande dessinées destinées au jeune lectorat !

Sommaire 📰

Mes premières lectures (dès 3-5 ans)
Je lis tout seul (dès 6 ans)
Avant le collège (Dès 9 ans)
Avant le lycée (12 ans et plus)
Avant le bac 👥 (15 ans et plus)

Mes premières lectures 👶
(Dès 3-5 ans)

Un top des premières lectures à proposer à votre enfant, un éveil tout en couleurs & en douceur.

PETIT POILU, T.22 MIC-MAC (Dès 3 ans)

Lire la chronique


Petit Poilu est une adorable créature ébouriffée, héros d’une série de maintenant 22 bandes dessinées, qui ont la particularité d’être sans texte (et que l’on peut lire dans le désordre.) 

Dans le dernier tome de ses aventures, Petit Poilu fait la connaissance de M. Range-Tout, un maniaque du rangement qui adore que tout soit dans des cases bien étiquetées. Notre héros devient rapidement le disciple de l’as du rangement, et prend plaisir à retrouver la place de chaque objet.

***

ARIOL T13 (4 ans et +)

Lire la chronique

De loin, une des meilleures BD pour la jeunesse, Ariol met en scène le quotidien d’un petit garçon avec ses problèmes, ses préoccupations et des interrogations. Inspiré de ses propres souvenirs, Emmanuel Guibert raconte une enfance idéale mais pas idéalisée. Sans faire la morale ou donner des leçons, toujours avec humour et ingéniosité, les auteurs proposent des situations qui touchent tous les enfants et leurs parents. Pour couronner le tout, le dessin de Marc Boutavant est fantastique, à la fois simple et plein de vie ; le monde d’Ariol est crédible dès les premières pages. J’aurais vraiment aimé avoir cette série enfant !

***

LA FAMILLE BLAIREAU RENARD PRÉSENTE : LES ARBRES, T2 (Dès 5 ans)

Lire la chronique

Dans ce nouveau tome de la famille Blaireau-Renard (qu’il est possible de lire de façon indépendante du T1 Les émotions), les animaux en apprennent plus sur les arbres, leur fonctionnement, comment prendre soin d’eux, ou encore à quoi servent les feuilles, les racines, ou encore la résine.

Si la narration met en scène le processus de découverte et de questionnement, elle est régulièrement suspendue le temps d’une planche explicative pour approfondir le sujet de façon plus claire et pédagogique.

***

Je lis tout seul 🤠
(Dès 6 ans)

LA JEUNESSE DE MICKEY

Lire la chronique

Le plus célèbre du monde –ou presque– A inspiré l’intrépide Tébo, auteur de Samson et Néon : un habitué des pastiches et des re-création comme avec Captain Biceps écrit par Zep et Alice au pays des singes dessiné par Nicolas Keramidas. En imaginant Mickey âgé, qui perd la mémoire, le dessinateur s’offre de réinventer les débuts du personnage –dérapages et mythomanie assumée.

***

MICKEY MOUSE

Lire la chronique

Si vous n’avez pas encore succombé aux rééditions des strips de Floyd Gottfredson, voici de quoi tenter l’aventure. Pas besoin de les lire dans l’ordre, si ce n’est pour les dossiers qui accompagnent chaque tome, les aventures de Mickey s’y lisent de manière indépendante sous forme de grandes sagas réunies ici de manière chronologique.

Ce sera lui qui après le départ d’Iwerks en 1930 reprendra les bandes dessinées. Job provisoire, remplacement au pied levé, Floyd Gottfredson va écrire et dessiner les histoires de Mickey et ses camarades pendant presque 45 ans. Il fixera dans les mémoires, façonnera l’univers et les personnages bien plus que les dessins animés dont les comics n’étaient qu’une déclinaison au départ.

***

PICSOU

Lire la chronique

Les épisodes de La jeunesse de Picsou comptent parmi ceux que j’ai le plus lus et relus durant mon enfance. On en trouvait dans les Super Picsou géant, quasi en intégrale dans des hors-séries Les Trésors de Picsou, dans Picsou magazine et je les mettais de côté chez mes grands-parents dès que je tombais dessus.

***

LES GRANDES AVENTURES DE ROMANO SCARPA

Lire la chronique

Glénat continue l’édition des intégrales des grands créateurs qui ont réalisé les meilleures histoires de Picsou & compagnie / ou de Mickey & associés. On a parlé de Don Rosa (Lire l’incontournable) côté grands amateurs de canards. Et l’auteur italien Romano Scarpa fait lui aussi partie du club très fermé des auteurs de légende de Donaldville mais également pour tout ce qui touche aux histoires autour de Mickey. Combo. Et ceux qui maîtrisent à ce point le dessin de ces personnages, les histoires, et inventent de nouveaux héros sont assez rares !
Je serais vous, je jetterais un œil ou deux.

***

KONG-KONG, LE SINGE SUR LE TOIT (Dès 6 ans)

Lire la chronique

À travers de courtes séquences légères et anecdotiques, Kong-Kong raconte l’emménagement du jeune Abélard dans une tour. À l’angle d’un couloir, il fait la rencontre de la fantaisiste Héloïse, qui passe son temps avec un voisin un poil particulier: un gorille géant niché sur le toit.

***

CREVETTE (Dès 7 ans)

Lire la chronique

Crevette rêve de rentrer à l’école de sorcellerie, mais elle enchaîne les échecs au concours d’entrée. Elle va pouvoir compter sur l’aide précieuse de Gamelle, un chat des plus futés, et Joseph, un démon maladroit mais au grand cœur, pour réussir à réaliser son souhait à force de travail acharné !

***

RAT ET LES ANIMAUX MOCHES (Dès 7 ans)

Lire la chronique

Dans Rat et les animaux moches, c’est à grands coups de balai que Rat est un jour chassé de son logis, jugé dégoûtant et nuisible malgré sa dévotion à la communauté. Son errance tristounette sur les routes le mène jusqu’au Village des animaux moches qui font un petit peu peur. Là-bas, il y fait la connaissance d’autres animaux bien tristes, car rejetés à cause de leur apparence : la limace, le bousier, ou encore le baudroie. Rat va avoir une idée : il va leur trouver des foyers accueillants et sur-mesures à chacun d’entre eux !

***

CALVIN & HOBBES (Dès 7 ans)

Lire la chronique

Que dire pour présenter Calvin & Hobbes, cette incroyable série à la fois l’une des plus drôles mais surtout une de celles qui donne le plus à réfléchir de l’histoire des comics. Publiée sous forme de strips dans la presse US, les aventures (ou méta-aventures) du jeune Calvin et de sa peluche Hobbes sont devenues la référence ultime du comics strip avec les Peanuts.
Regardons le monde à hauteur d’enfant, à travers les yeux de Calvin pour qui Hobbes est un tigre bien réel doté d’une forte personnalité (et d’un appétit féroce pour le thon en boite) un doudou pourtant inanimé aux yeux des adultes. Mais l’imagination débordante de Calvin est sans limite, donnant vie à des mondes peuplés de dinosaures et de vaisseaux spatiaux ou plus tangibles des armées de bonhomme de neige, un patrimoine de cabanes, de courses de luges et d’avalanche de bêtises que n’aurait pas désapprouvé Denis la malice –un autre expert du genre.

***

LE SECRET DE ZARA (Dès 8 ans)

Lire la chronique

Dans Le secret de Zara, Zara est une petite fille qui peine à canaliser son imagination quand on lui glisse une feuille blanche sous les mains. Cette surface immaculée qui ne demande qu’à être noircie est pour elle la porte ouverte à toutes les histoires les plus farfelues et les plus trépidantes. Mais sa créativité est si difficile à restreindre qu’elle tend à déborder du seul cadre de sa feuille, au point de venir s’étaler sur les murs des musées ou sur le sol de sa maison. Alors Zara se voit privée du matériel à dessin le plus salissant et pourtant le plus inspirant, pour être confinée aux pointes de ses feutres et de ses crayons de couleur. Mais c’est mal connaître sa détermination que de penser qu’elle s’en contentera !

***

ANIMAL JACK, T.1, LE CŒUR DE LA FORÊT (Dès 8 ans)

Lire la chronique

Si Jack ne sait pas parler, il sait en revanche prendre l’apparence de n’importe quel animal de son choix, en plus de susciter la confiance et la tendresse de tous les animaux qui l’entourent. Si cela peut lui causer quelques problèmes en société quand son comportement animal ne respecte pas vraiment les normes de politesse universelles, son flair, sa force et ses compétences de camouflage deviennent de sérieux atouts quand il s’agit d’enquêter sur la disparition de ses camarades de classe.

***

© Dad de Nob, Dupuis

Avant le collège 🏫
(Dès 9 ans)

LUCKY LUKE

Lire la chronique

Chaque année apporte son lot de reprises, de renaissances et de redémarrages pour les grandes séries qui ont fait l’histoire de la bande dessinée franco-belge. Souvent décriées et redoutées par les lecteurs (la liste est trop longue pour toutes les citer) certaines se révèlent être de belles surprises, à l’image de ce génial Lucky Luke repris par Guillaume Bouzard.
On découvre un Lucky Luke un peu couillon, incapable de se prendre en main et empêtré dans une relation ambiguë avec Jolly Jumper. Le dessinateur révèle une facette intéressante de ce personnage mystérieux, le cowboy solitaire doit sa survie et son succès à la chance plus qu’à ses compétences.

***

STIG ET TILDE, T1, L’ÎLE DU DISPARU

Lire la chronique

Dans la ville de Stig et Tilde, il y a un rite initiatique qui perdure depuis des générations : les adolescent•e•s qui ont eu 14 ans doivent se débrouiller seul•e•s sur une île voisine pendant toute une année.

En vérité, quand vient le tour des jumeaux, les choses ont bien changé, puisqu’il suffit d’y rester un mois. Et avec un accès à Internet ! Autant dire que le frère et la sœur voient ce séjour sans parents digne des meilleurs camps de vacances arriver d’un bon œil. 

***

LE CHÂTEAU DES ÉTOILES

Lire la chronique

L’auteur, vous le connaissez surement pour son long-seller Le troisième Testament avec Xavier Dorison, peut être un peu moins pour sa série solo Siegfried librement adaptée d’un opéra de Richard Wagner qui lui a permis de dévoiler ses talents pour la couleur directe. Alex Alice revient avec une histoire digne des grands romans d’aventures du XIX siècle. Véritable hommage à Jules Verne et H.G Wells, l’attention portée aux détails : de la crédibilité scientifique à la conception visuelle des machines de cette uchronie en passant par la documentation sur les idées et les théories de l’époque suffirait à nous convaincre d’acheter l’album. Mais le dessinateur ne s’arrête pas là, ouvrant son trait et sa palette de couleur à des ambiances, des influences proches des longs métrages d’animations du Studio Ghibli et du Château de Cagliostro en particulier créant un univers fort et assez unique dans la bande dessinée franco-belge.

***

DIESEL, T1 ALLUMAGE

Lire la chronique

Dee Diesel n’est pas franchement ce que l’on pourrait qualifier à première vue d’une héroïne attachante. Elle est même plutôt agaçante, et un brin présomptueuse. Pour ses 18 ans, elle a bien l’intention d’hériter du vaisseau volant de son père disparu. Mais l’équipage ne partage pas ce point de vue compte tenu de l’attitude de la jeune fille, qui cause plus de problèmes qu’elle n’en résout. 

***

BERGÈRES, GUERRIÈRES, T.2, LA MENACE

Lire la chronique

Depuis dix ans que les hommes sont partis pour la Grande Guerre, l’ordre illustre des Bergères guerrières permet de veiller sur la sécurité du village. Il repose sur les femmes les plus courageuses, sélectionnées dès leur enfance pour être formées au combat. La jeune et intrépide Molly en fait partie.

***

AUBÉPINE, T.2, LE RENARD FURAX

Lire la chronique

Aubépine est une petite citadine qui s’est vue obligée de suivre ses parents pour venir vivre à la montagne. Au cours d’une de ses promenades au grand air, elle a pu faire la rencontre d’une vieille femme, acariâtre et secrète, qui lui a confié un drôle de chien : Pelade.

***

SPACE BATTLE LUNCHTIME, T1

Lire la chronique

Les concours de cuisine font les belles heures des premières parties de soirée à la télévision. Mais là où ils ont un retard sérieux, c’est qu’ils ne mettent pas en avant des cuisinières et cuisiniers… interstellaires !

Peony, gentille et discrète pâtissière humaine, se retrouve projetée dans l’espace pour se mesurer aux pros pas toujours très honnêtes de la gastronomie de toute la galaxie. Là où la situation se corse, c’est qu’elle doit composer avec des ingrédients qu’elle n’a jamais vu de sa vie !

***

MAUSART

Lire la chronique

Peut-être vous faudra-t-il prononcer à haute voix le titre de cette bande dessinée pour en cerner rapidement la référence ? 

Au cœur du 18ème siècle, Mausart est une petite souris virtuose, qui vit dans le piano du compositeur officiel à la cour du Roi, le loup Antonio Salieri. Alors que celui-ci s’absente, Mausart s’adonne à l’interprétation d’un morceau qui parvient jusqu’aux oreilles du Roi. Celui-ci souhaite absolument pouvoir l’écouter à nouveau dès le lendemain, sans savoir qu’il n’est pas de son compositeur attitré mais d’une souris mélomane.

***

LA RIVIÈRE À L’ENVERS, T1

Lire la chronique

C’est bel et bien le chef-d’œuvre de Mourlevat qui est adapté en bande dessinée, soulevant des attentes considérables concernant la qualité et la fidélité de la transmission d’une histoire culte qui a fait s’évader plusieurs générations de lecteurs. Alors, qu’en est-il ?

***

LES CAHIERS D’ESTHER

Lire la chronique

Après l’incroyable Arabe du Futur, Riad Sattouf réinvente Le Petit Nicolas augmenté d’une connexion directe à l’actualité.
À travers les aventures quotidiennes d’Esther (sa famille, ses amies, son école, sa vision du monde,…) c’est une vraie cartographie de notre société, commentée par la jeune héroïne, qui nous est proposée. Véritable documentaire sous forme de strips humoristique, chaque album représente une année de la jeune fille et on peut la voir grandir, observer ses espoirs et déceptions, sa vision de l’actu, de son avenir,… C’est passionnant, étonnant & décapant. Riad Sattouf confirme avec cette série qu’il est l’un des auteurs les plus novateurs et créatifs de notre époque.

***

THE STORYTELLER, T1 DRAGONS

Lire la chronique

Place à la poésie des contes et des légendes avec cette compilation d’histoires autour d’une créature fantastique, le dragon. L’ouvrage permet de déambuler à travers le folklore international tout en déployant des styles graphiques variés. Il permet dès lors non seulement de nourrir l’œil avec des esthétiques différentes, mais aussi de proposer une vraie dynamique dans la composition de l’ouvrage.

Le recours au registre des mythes et légendes permet de savourer des histoires qui sont tantôt épiques, tantôt sensibles, parfois même intenses et profondes.

***

LES CARNETS DE CERISE T5

Lire la chronique

Au rayon BD jeunesse, cette série est incontournable. Les auteurs ont eu la bonne idée de proposer un récit en BD doublé d’annotations, de croquis et d’un journal intime de l’héroïne. Cette mise en scène permet une écriture subtile et littéraire donnant une aura un peu particulière à la série. Ce format permet aux auteurs de varier les points de vue, cacher des détails dans les pages de carnets, jouer sur les temps…
Tout ceci mis en valeur par le dessin épatant et les couleurs très réussies d’Aurélie Neyret.
Ce volume marque la fin d’un premier cycle, vous pouvez attaquer et/ou offrir le premier si vous cherchez une série originale et réussie.

***

TIMO L’AVENTURIER T.1

Lire la chronique

Timo l’aventurier aime les histoires, surtout celles d’aventures. Il les aime à tel point qu’il est parvenu à épuiser tous les livres de toutes les bibliothèques du village, et qu’il n’y a plus une seule histoire qu’il n’ait pas lue.
Alors face à cette pénurie de ressources imaginaires, Timo estime que, nourri par toutes ses lectures, il est devenu un homme apte à découvrir le monde.

***

NINN T.3, LES OUBLIÉS

Lire la chronique

Ninn est une enfant du métro parisien : elle y a été découverte, encore bébé, par deux ouvriers. Mais si elle connaît depuis toujours ses moindres embranchements, ce qui a été nouveau pour elle, c’était d’en découvrir toutes les énigmes. La question de ses origines en était une première, mais elle l’est d’autant plus depuis qu’elle a fait la découverte d’un monde parallèle, les Grands lointains.

***

LE DÉTECTIVE DU BIZARRE

Lire la chronique

Son truc, à Billy Brouillard, c’est de résoudre les mystères. Surtout s’ils impliquent des fantômes ou toute autre entité surnaturelle. Alors quand il se retrouve à bêtement (disons-le) libérer des esprits aux pouvoirs surpuissants, c’est là une nouvelle occasion de partir à l’aventure ! Et les lectrices et lecteurs sont mis à contribution grâce à la loupe magique, qui permet de révéler les créatures dissimulées dans les cases.

***

PIPISTRELLI

Lire la chronique

Un œuf géant en plein milieu de la forêt, voilà de quoi aiguiser la curiosité de l’énergique Olive Pipistrelli, bien décidée à le ramener dans son nid. Mais cette quête va se révéler bien plus périlleuse qu’il n’y paraît quand il va s’agir de croiser le chemin de serpents gourmands ou d’une étrange secte d’hommes en slip.

***

LES FLEURS DE GRAND FRÈRE

Lire la chronique

Un jour, le grand frère de notre petit héros se réveille avec deux délicates pousses de chaque côté de sa tête. Les fleurs sont là, immuables, sans plus d’explication quant à leur présence. Alors sous les yeux curieux, fascinés, admiratifs, parfois envieux du héros, ce grand frère hors du commun va apprendre à apprivoiser leur présence, à comprendre leur langage pour vivre en harmonie avec elles, et à se confronter au regard des autres qu’elles engendrent.

***

HILDA, L’HÉROÏNE QUI RAYONNE DU COMICS À NETFLIX

Lire la chronique

Le personnage d’Hilda a été créé par le Britannique Luke Pearson, et est apparu pour la première fois sur papier en 2010.

Hilda est une petite fille de la campagne et amie de la nature, et la sienne a pour particularité d’être peuplée de créatures extraordinaires.
Sa proximité avec ces êtres fantastiques lui cause bien des aventures : entre le mystère du géant de pierre qui n’apparaît qu’à minuit à résoudre, le confort de petits elfes un poil capricieux à préserver, ou un corbeau magique symbole d’une parade très attendue à sauver, son quotidien ne laisse aucune place à l’ennui.

***

© Malenfer, Samuel Ménétrier, Flammarion

Avant le lycée 🎓
(12 ans et plus)

LES SOURIS DU LOUVRE, T.1 MILO ET LE MONDE CACHÉ

Lire la chronique

Le lieu où Milo, dix ans, se sent le mieux, c’est au Louvre, où sa mère est conservatrice – ce qui lui offre quelques privilèges d’accès. Milo arpente les salles avec une passion dévorante et s’amuse à capturer puis compiler des photos de réactions de visiteurs face aux œuvres. Mais s’il connaît le musée comme personne, il est loin de se douter qu’une communauté très particulière y est installée depuis bien longtemps. Il en fait la découverte grâce à l’une de ses photos, où une petite souris semble observer son manège. Henryk, gardien à la retraite et mémoire vivante du lieu, partage alors avec Milo le souvenir d’une nuit où des souris se livraient une terrible bataille, entre la faction grecque et la faction romaine…

***

LA LIGUE DES SUPER FÉMINISTES

Lire la chronique

La Ligue des super féministes est composée d’héroïnes bien connues, puisque ce sont nous toutes et tous qui sommes concerné•es.
Dans cette BD ouvertement engagée, l’idée est de proposer un premier constat auprès des plus jeunes de certaines absurdités de la société vis-à-vis des inégalités entre les hommes et les femmes.

***

BONE

Lire la chronique

Avec un vrai sens du rythme et du suspens, Bone alterne plusieurs duos comiques dans cet univers médiéval-fantastique très sombre et développe une série aux personnages attachants. Perdus, les cousins Bones débarquent au beau milieu d’une grande guerre qui en va de la survie de l’univers. Chassés de leur ville pour magouille pour l’un, hédoniste sans ressources pour l’autre et rêveur pour le dernier, ces trois créatures au physique de Schtroumpfs albinos vont devenir les éléments clefs d’une prophétie qui va mettre le pays à feu et à sang.

***

JE DÉCOUVRE LES SHONENS

Lire la chronique

Genre emblématique du Manga (bande dessinée japonaise), destiné aux jeunes garçons par la classification éditoriale. Entre œuvres emblématiques du genre, nouveaux best-seller, voici liste de 10 titres, qui sont un excellent point de départ à enrichir et compléter. Avec ces séries, vous avez de bonnes pistes de lectures pour vous y mettre.

***

JE DÉCOUVRE LES SHOJOS

Lire la chronique

Un dossier spécial shōjo manga qui permet de rappeler que ce terme désigne une classification éditoriale et que ces mangas ne sont pas réservés à des lectrices (comme le shōnen n’est pas que pour des lecteurs), au delà de l’usage marketing qui est parfois trompeur dans une débauche de rose bonbon ou de kawaï à toutes les sauces : ces œuvres sont pour tous les publics et il serait dommage de passer à côté de grandes œuvres du manga pour des a priori.
Cette liste de 10 titres est un bon point de départ à enrichir et compléter. Mais avec ces séries : vous avez de bonnes pistes de lectures pour vous y mettre.

***

MARCO & CO, T.1, ADIEU VEAU, VACHE, COCHON !

Lire la chronique

Marco vit à la campagne, avec la compagnie des tracteurs et des vaches. Or ce dont il rêve, c’est d’une école d’art à Paris. Faute de moyens, il lui faut accepter d’aller vivre chez sa grand-mère Cloclo pour le moins excentrique et de mauvaise foi.

***

DREAMS FACTORY T.1, LA NEIGE ET L’ACIER

Lire la chronique

Pour nourrir sa famille, Indira doit travailler dans les mines de charbon, et subir l’injustice des règles qui les régissent sans broncher. Un jour qu’elle est clouée au lit par la maladie, son petit frère Elliot décide de la remplacer. Suite à son départ, il demeure introuvable.
Indira va dès lors tout entreprendre pour parvenir à le retrouver, quitte à prendre tous les risques.

***

LOU ! T. 8 EN ROUTE VERS DE NOUVELLES AVENTURES

Lire la chronique

À toutes les personnes qui ont grandi avec Lou, ce huitième tome vient clore la fin du premier cycle. Mais il n’est pas question de faire ses adieux, mais plutôt de dire au revoir à un personnage qui aura grandi avec son lectorat pendant près de 14 ans. La jeune femme qu’est devenue Lou se heurte dans ce dernier tome à des préoccupations de jeune adulte, celles de répondre à des questions existentielles et de trouver un sens à sa vie quand elle devient routinière. Alors Lou part en voyage, seule, et décide de faire le grand saut vers l’inconnu, de s’ouvrir au monde pour mieux parvenir à cerner la personne qu’elle est.

***

SEULS, INTÉGRALE CYCLE 1

Lire la chronique

Cinq jeunes adolescents se réveillent un matin, et constatent que dans la ville, les adultes ont disparu. Leur priorité va dès lors de parvenir à s’organiser, à se protéger des dangers qui les guettent, et à tâcher de comprendre les rouages de cette nouvelle vie qui leur est imposée.

***

CHER CORPS

Lire la chronique

Cher corps est à l’origine le nom du projet que la vidéaste Léa Bordier a lancé sur sa chaîne YouTube. Des jeunes femmes y partagent sur le ton de la confidence où en est leur rapport à leur corps, qu’il soit conflictuel ou apaisé, dans tous les cas toujours inspirant.

L’initiative est ainsi portée sur le papier où une sélection de témoignages, publiés sur la chaîne pour certains quand d’autres sont inédits, est réinterprétée par des illustratrices à la patte graphique forte et assumée, et dont l’implication personnelle est palpable.

***

Avant le bac 👥
(15 ans et plus)

ADA & ROSIE

Lire la chronique

La chronique du quotidien est dans l’air du temps, après les très beaux Cahiers d’Esther de Riad Sattouf, Dorothée de Monfreid se lance dans Ada & Rosie, une série de strips inspirés de sa vie de famille, centrée autour de ses filles ou de son quotidien ballotté entre ses aspirations, les obligations & ses réflexions.

***

MAFALDA

Lire la chronique

L’héroïne argentine accompagnée de ses camarades Manolito, Susanita, Felipe, Miguelito, et son frère Guille mène la vie dure à leurs parents et leurs voisins. Du haut de ses quelques années, elle surprend par le regard qu’elle porte sur la société, sur le monde. En désaccord avec tout son entourage, elle refuse d’accepter son sort, elle qui vit dans une famille de la classe moyenne argentine, et reste incomprise de ses proches. Publiés entre 1964 et 1973 ses strips prennent souvent une tournure politique autour des grandes questions d’actualité et encourage l’esprit critique chez ses lecteurs.

« À quoi jouez-vous les enfants ?
– AU GOUVERNEMENT
– Vous ne faites pas de bêtises, hein ?
– T’inquiète pas, on ne va absolument RIEN faire. »

***

DONJON

Lire la chronique

C’est une série que j’adore, que je relis vraiment tout le temps tellement les thèmes, les styles et les plaisirs sont variés avec cette pléiade de talents. Il faut dire que c’est une de rares séries qui ne s’était pas essoufflée avec le temps (sauf les deux derniers albums un peu ratés. Un peu oui, mais les autres sont si réussis). Le génie des deux scénaristes est d’avoir créé un monde-cadre qui accueille –avec humour- des idées aussi variées que le style des dessinateurs qui donnent leur vision des personnages. Mais l’autre grande force de Donjon, c’est de ne pas se limiter à l’humour ; oui ces albums rugissent presque tous une drôlerie féroce, mais toujours avec un fond ou un propos intéressant, intrigant. Au fil des albums, la parodie a laissé place à la création originale pour aboutir à l’une des sagas d’heroic-fantasy les plus réussies.

Bonnes lectures ! 📚

Illustration principale © Julien Neel/Glénat

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Input your search keywords and press Enter.