Vous lisez :
Les sorties de Mai 2018 en 5 essentiel

Coup d’oeil dans le retro sur les albums incontournables du mois de mai dernier.
On a lu une bonne partie des nouveautés et on vous propose 5 titres essentiels à lire.

Avec au sommaire :
#Comics I kill Giants de Joe Kelly & J.M. Ken Niimura, Hi Comics
#BD TIF ET TONDU – CAHIERS T1 de Blutch & Robber, Dupuis
#Manhua Entre chien et loup de Zuo Ma, Cornelius
#BD Moins qu’hier, plus que demain de Fabcaro, Glénat
#Comics Silver Surfer : Parabole de Moebius & Stan Lee, Panini Comics

Ce sont bien sûr des suggestions, n’hésitez pas à compléter ces propositions avec d’autres albums que vous avez lus et aimés ce mois-ci.

🗽 #Comics
I kill Giants de Joe Kelly & Ken Niimura, Hi Comics

Certains livres sont inclassables. Comics aux allures de manga, récit initiatique camouflé en album fantastique, ou belle sortie cachée sous l’avalanche de plus gros titres : I kill giants s’est imposé comme une des très belles surprises de cette année.
Barbara tue des géants. Elle travaille dur pour mettre en place des pièges, des rondes, maitriser son marteau destructeur.
Barbara affronte des ados. Elle n’est pas plus à l’aise face aux adultes qu’avec ses camarades de classe qui la harcèlent, mais elle se défend avec force, cultive les répliques assassines et s’organise pour mener sa double vie.
Barbara est surtout démunie face à la maladie qui emporte sa mère. Elle qui se dresse contre des titans ne peut rien face à ce mal invisible. Un ennemi plus terrifiant et plus courant que les géants qui nécessite une force et un soutien des proches plus grand que les monstres évoqués.
Les auteurs s’emparent d’un thème universel pour en faire une fable contemporaine réussie sur la lutte de cette jeune fille et notre besoin de l’Autre. Récit intimiste en noir & blanc croisé avec une saga fantastique très geek, ce livre émouvant et drôle est à mettre entre les mains de tous les lecteurs (adultes), lecteurs de comics ou non.

.

.

.

.

📚 #BD
TIF ET TONDU – CAHIERS T1 de Blutch & Robber, Dupuis

Première livraison du l’album de Tif et Tondu vu par Blutch & Robber dans une formule maintenant éprouvée chez Dupuis, les cahiers graphiques. Prépublication des planches dans un format plus grand, recherches & crayonnés, interviews ou textes annexes comme le mini-roman « Les Mystères de l’antiquaire » par Robber, ce format à l’avantage de proposer un objet nouveau et beau pour des séries particulières.
Et ce nouveau Tif et Tondu : Mais où est Kiki ? dessiné par Blutch promet de l’être, très graphique et mystérieux, l’univers de l’auteur de Lune l’envers contamine les créations de Fernand Dineur. Comme pour Spirou, le personnage de Tif puis Tondu vont connaitre plusieurs créateurs qui vont façonner la série grâce à Will & Rosy en particulier. 45 albums plus tard et une dizaine d’auteurs différents, Blutch & Robber proposent un souffle nouveau, tranchant avec la continuité et l’univers en place. Dans Variations, son album précédent, le dessinateur rendait hommage aux albums en réinterprétant une planche particulière – modifiée ou non- qui l’avaient marqué. Et ce nouveau projet s’installe dans ce travail d’hommage, de recréation et de poursuite de l’esprit de la série. À l’heure ou les reprises sont de plus en plus nombreuses, les pas de côtés comme celui-ci sont les bienvenus.

 

 

 

 

 

 

👺 #Manhua
Entre chien et loup de Zuo Ma, Cornelius

Jeune dessinateur chinois influencé par la vague japonaise des auteurs de la revue Garo, Zuo Ma construit un univers atypique au fil de ses nouvelles. Ce recueil propose 12 histoires ancrées dans la Chine rurale et qui résiste encore à la modernité, une chronique sociale délicate et fragile au coeur du changement et de la mondialisation. Ces nouvelles dessinées s’attachent à un détail ou une anecdote qui présentent le quotidien d’un jeune chinois en milieu rural dans un pays à deux vitesses : paysans déplacés pour un barrage, familles séparées par cette société en mouvement, exode rural et rivalité entre ville et campagne comptent parmi les thèmes qui composent ces tableaux uniques.
Très poétiques avec un brin de mélancolie, les personnages ou les paysages qui sont le sujet de ces histoires nous proposent des ambiances et des instants éphémères, à la recherche de la traduction graphique de sensations ou d’émotions. Une ballade dans la province du Hubei, en plein coeur de la Chine, qui tend à l’universel, une promenade en noir & blanc dans le spleen contemporain. Auteur à suivre donc, au coeur de ce renouveau de la bande dessinée chinoise dont le nombre de titres traduits augmente chaque année en France.
Entre chien et loup : l’heure parfaite pour la lecture.

 

 

 

 

 

 

 

📚#BD
Moins qu’hier, plus que demain de Fabcaro, Glénat

Fabcaro frappe encore et continue de détourner et pasticher les « genres » dans ce nouvel album. La famille et le couple n’échappent pas au regard acéré de l’auteur de Zaï zaï zaï zaï qui se plait depuis 5-6 titres à proposer une vision désespérément drôle ou tragiquement amusante de notre quotidien. Après avoir commencé par des ouvrages autobiographiques aux tirages confidentiels, un roman chez Gallimard et deux albums très décalés qui vont le faire connaitre (La Clôture, -20% sur l’esprit de la forêt). Fabcaro reprend le scénario d’Achille Talon et scénarise plusieurs séries pour ses camarades (Amour passion et cx diesel, Z comme Don Diego, Mars !).
Mais c’est avec Carnet du Pérou. Sur la route de Cuzco puis Zaï zaï zaï zaï qu’il trouve une voix parfaite pour distiller son humour doux-amère. Son dessin se fait plus simple pour véhiculer ses situations universelles, chaque planche ou dialogue pastiche et retourne les codes des genres, des clichés ou des expressions figées. Scènes de couples, comédies romantiques, carnet de voyage, autobiographie… l’auteur se plait à réécrire à sa manière les grandes tendances du moment. Les dialogues s’enchainent de manière théâtrale dans les saynètes proposées ici et le comique de situation semble omniprésent entre les « héros » de ces histoires. Après le très burlesque Et si l’amour c’était aimer l’an dernier, prolongez l’expérience avec cet excellent manuel pour rater ses relations et paraitre décaler en toute situation.

 

 

 

 

 

 

🗽 #Comics
Silver Surfer : Parabole de Moebius & Stan Lee, Panini Comics

Belle réédition pour ce cross-over entre deux légendes de la bande dessinée et du comics. Personnage un peu à part dans l’univers des super-héros, crée par Jack Kirby en 1966 pour accompagner le super-vilain Galactus contre les 4 fantastiques. Immortel, invulnérable, il vole et parcours l’univers, il peut modifier la matière ou soigner les gens,… son destin de bras droit du « dévoreur de planète » en a fait un être torturé quasi-divin au service du mal. Un personnage qui s’interroge sur ses actions, son libre-arbitre et la liberté. Univers parfait pour le dessinateur français dont les planches sont peuplées de personnages en quête de sens et aux célèbres errances.
Cette mini-série se concentre sur l’aspect mystique et cosmiques des personnages, avec un Galactus tout puissant, charmeur et manipulateur face à un Surfer déboussolé, perdu et qui est détesté des personnes qu’il défend. Un arc très marqué par le religieux et la mystique pour une histoire très classique de trahison. Ce passage de l’auteur de Arzak sur le titre Marvel ne passera pas inaperçu et comptera parmi les histoires les plus passionnantes du héros argenté outre-Atlantique.
Régulièrement réédité dans différentes collections, c’est la première fois que le titre bénéficie d’un grand format pour apprécier le travail particulier de Moebius sur cette série.

 

 

 

 

 

 

Les archives d’avril,  mars,  févrierjanvierles sorties spéciales Angoulême en 2018, mais aussi décembrenovembred’octobre 2017, sont disponibles si vous voulez allez plus loin.

Et vous, quels sont vos coup de cœur d’été ?
Venez en discuter sur le groupe.

 

 

Illustration principale : ©Moebius/Stan Lee/ Panini Comics

2 commentaires

  • thomasbubble

    Mai?

    • thomasbubble

      Bonjour,
      Oui ce sont les sorties du mois de mai, chaque mois nous faisons le tour des sorties du mois précédent, mais avec la collecte sur Ulule qui nous a occupé tout le mois de juin, nous avions pris un peu de retard. Dans 10 jours, nous publierons les sorties de juin, puis juillet-aout avant la rentrée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Entrer votre texte puis valider avec Entrée.
%d blogueurs aiment cette page :