Now Reading:
Talli – Fille de la lune de Sourya Sihachakr, née sous le signe du manga

Même si ça commence à faire un bout de temps que les auteurs du monde entier sont influencés par le manga et qu’ils créent des œuvres avec son modèle de format, sa narration et ses dessins typés si caractéristiques, les tentatives n’arrivent que difficilement à se faire accepter des lecteurs.
Vous avez peut-être déjà entendu parler de Radiant de Tony Valente, c’est sans aucun doute celui qui est le plus reconnu pour le moment.

Pourtant d’autres titres méritent de se faire remarquer en France. Parmi eux on ne peut que vous conseiller de regarder le travail de Sourya Sihachakr.

S’il signe sa toute première BD en tant qu’auteur complet avec Talli – Fille de la lune, Sourya Sihachakr n’est pas non plus inconnu des lecteurs. Après des études dans l’animation et une année en résidence à la Maison des Auteurs d’Angoulême, il commence à travailler pour les éditions Ankama.

En janvier 2013 paraît Cœur Ardent, premier tome de Freak’s Squeele Rouge, spin-off de la série à succès Freak’s Squeele de Florent Mandoux. Il n’est alors qu’au dessin, mais quel dessin et quelles couleurs ! Il se fait d’ailleurs remarquer rapidement pour ça. Il intègre ensuite les deux projets collectifs du Label 619 (Mutafukaz, The Grocery, Monkey bizness…) : Doggybags, puis Midnight Tales.

Biberonné aux mangas, aux animes et aux jeux vidéo depuis son enfance, Sourya réalise un rêve le 2 février 2018. Le premier tome de son manga Talli – Fille de la lune paraît en librairie.

Un projet de longue date

Cette série est éditée sous forme de livres de la taille d’un Lastman avec une belle couverture texturée. On y reconnaît du premier coup d’œil l’influence manga : pages en noir et blanc, utilisation de trames, narration rapide, forte pagination…

L’histoire ? C’est une déclaration d’amour aux RPG japonais (Final Fantasy, Dragon Quest…), à l’héroïc-fantasy et aux bandes-dessinées japonaises. Talli, jeune princesse héritière de son état, est obligée de fuir le château suite à une l’attaque. À savoir qu’elle est invocatrice et qu’elle est pourchassée pour son pouvoir devenu extrêmement rare. Accompagnée par un fidèle chevalier, elle arrive à s’en sortir de justesse.
Pendant sa fuite, elle rencontre des individus qui lui viennent en aide et qui deviendront par la suite ses compagnons de route. Chacun ayant ses propres capacités, leur groupe fait des prouesses et sait triompher des pires ennemis, notamment grâce à de beaux combats en équipe dignes de leurs pendants vidéo-ludiques. Chaque personnage apporte beaucoup au scénario, que ce soit par sa personnalité, son passé ou ses qualités propres.

Derrière ce scénario bien troussé au rythme enlevé et à la profondeur allant crescendo, le dessin de Sourya fait des merveilles. On peut facilement se rendre compte des qualités de son trait grâce au format plus grand que la majorité des mangas. Ne se laissant pas avoir à la facilité, le graphisme a une esthétique rappelant celle du manga mainstream mais ne le singe jamais. Utilisant de nombreuses trames et hachures, l’auteur fait fourmiller les détails et les textures dans ses planches. Le découpage et la narration fonctionnent en adéquation avec cette série pleine d’action et de rebondissements.
L’ensemble est tout aussi joli que plein d’énergie. On est emballé et on espère que leur aventure durera longtemps !

Rejoignez la quête

Et il est important que vous notiez que vous allez justement pouvoir avoir une influence sur la durée cette série. En effet, les éditions Ankama ont pour l’instant prévu de publier 3 tomes de cette bande-dessinée, alors que l’auteur voit celle-ci plus longue et souhaiterait en écrire au moins 5. Alors bien entendu, tout n’est pas encore joué, l’éditeur pourra faire perdurer la série aussi longtemps que le succès le permettra (regardez Radiant cité plus haut)…
Cela ne tient donc qu’à vous.
Et pour finir de vous convaincre, sachez que depuis la sortie du deuxième tome, le premier est à seulement 5 euros… Vous n’avez plus trop d’excuses pour ne pas tenter l’aventure !

Illustration principale et images extraites de l’album © Sourya Sihachakr/Ankama

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Input your search keywords and press Enter.