Vous lisez :
Calvin & Hobbes de Bill Watterson

« Si on devait croire tout ce qu’on lit » 

Que dire pour présenter cette incroyable série à la fois l’une des plus drôles mais surtout une de celles qui donne le plus à réfléchir de l’histoire des comics. Publiée sous forme de strips dans la presse US, les aventures (ou méta-aventures) du jeune Calvin et de sa peluche Hobbes sont devenues la référence ultime du comics strip avec les Peanuts.

Regardons le monde à hauteur d’enfant, à travers les yeux de Calvin pour qui Hobbes est un tigre bien réel doté d’une forte personnalité (et d’un appétit féroce pour le thon en boite) un doudou pourtant inanimé aux yeux des adultes. Mais l’imagination débordante de Calvin est sans limites, donnant vie à des mondes peuplés de dinosaures et de vaisseaux spatiaux ou plus tangibles des armées de bonhomme de neige, un patrimoine de cabanes, de courses de luges et d’avalanche de bêtises que n’aurait pas désapprouvé Denis la malice –un autre expert du genre.

Et de la malice il y en a dans cette bande dessinée, car Bill Watterson combine avec beaucoup d’adresse un humour tout terrain et une réflexion poétique, politique et philosophique sur notre société. Les personnages questionnent avec justesse le monde qui les entoure entre deux batailles de boule de neige, doutent de ce qu’on leur présente comme vérité entre l’heure du gouter et du dessin animé avec beaucoup de finesse (sans discours, démonstration ou excès) souvent une ligne suffit pour nous plonger dans la réflexion. Ce n’est pas un hasard si les noms de Calvin et Hobbes sont empruntés à deux penseurs réputés pour leur austérité et leur foi et le dessinateur s’amuse à en faire deux véritables anarchistes naïfs et déterminés aux antipodes de leurs modèles.

Avec une belle carrière dans le dessin de presse, le trait de Watterson s’impose par sa simplicité efficace à la fois épurée et esthétique. Les personnages sont réduits à leur essentiel sans pour autant perdre en signification ou en émotion, aux limites de la caricature et du cartoon. Que dire du travail incroyable de l’auteur sur le mouvement si ce n’est que les bonds de Hobbes sont plus vrais que nature et que les héros, monstres ou objets mis en scène semblent doués d’une épaisseur et d’une intelligence propre. Non content de cette bande en noir & blanc vivante et étonnante, l’auteur se lance dans des pleines pages couleur pour l’édition du dimanche, somptueuses aquarelles souvent aux couleurs de l’automne ou de l’hiver. Un beau cadeau au lecteur doublé d’innovations dans la mise en page et le découpage. Pour éviter que ses planches soient coupées en bandes sans son accord, il va faire preuve d’une créativité hors-norme en découpant ses pages en bulles, en diagonale, en pleine page avec cases insérées,… bref un casse-tête pour le patron de presse qui voudrait seulement en prélever une partie.

Intransigeant sur son œuvre, il ira plus loin en refusant tout produit dérivé de la série (refusant plusieurs millions de dollars) et lorsqu’il mettra un terme à la série en 1995 il fera dont de la plupart de ses originaux à un musée, évitant ainsi la spéculation et donnant accès à son œuvre. L’auteur vit anonyme dans l’Ohio, se consacre à la peinture en pleine nature et refuse honneurs, invitations et propositions de travail. Reste cette série incroyable que l’on peut relire sans fin. Et de toutes les chroniques passées et à venir, si vous ne deviez craquer qu’une fois, ce serait évidemment celle-ci.

 

Calvin & Hobbes de Bill Watterson, Hors Collection, 2006
+ 12 albums à ajouter à votre BDthèque (Série terminée) ou existe en 24 volumes souples ou en super intégrale coffret

Retrouvez nous toutes les semaines ici ou chaque jour sur le Twitter de Bubble où on vous parle d’albums qui nous ont particulièrement touchés. N’hésitez pas à nous poser des questions. À bientôt ! Thomas

Images extraites de l’album © Bill Watterson/Hors Collection

Probablement ma page préférée de toute l’œuvre 😉

2 commentaires

  • thomasbubble

    […] des aventures de la famille Otterloop, ces strips qui célèbrent la magie du quotidien. Entre Calvin & Hobbes, les Peanuts ou Mafalda, Richard Thompson a créé un monde mélancolique & joyeux, étrange […]

  • thomasbubble

    […] Extrait de Calvin & Hobbes de Bill Watterson, éd. Hors Collection Extrait de Combats de Daniel Goossens, éd. Fluide […]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Entrer votre texte puis valider avec Entrée.
%d blogueurs aiment cette page :