Vous lisez :
Légendes de la garde de David Petersen

Je me souviens très bien du jour où j’ai acheté cet album étonnant. J’étais au festival d’Angoulême pour la deuxième fois et je flânais au cœur de l’ancienne librairie du Vaisseau Moebius et je suis tombé sur cette couverture magique au titre poétique. Derrière le côté faussement mignon de petites souris en couverture se cachait un récit inquiétant, dur et passionnant. Les rongeurs héros de Légendes de la garde sont à rapprocher de ces dessins animés pour adultes que sont Fievel ou Brisby et le Secret de Nimh pour leur intelligence dans le scénario et la justesse de l’écriture. Dans cet univers dont le décor semble tout droit sortir de Thorgal, David Petersen crée un monde complexe et fascinant en alternant les lieux et les époques dans la plus pure tradition du Seigneur des anneaux. Avec ces recueils classés par saisons et les hors série qui proposent des contes antérieurs à l’intrigue principale, le dessinateur crée un monde cohérent avec ses propres codes, ses propres légendes en marge de l’intrigue principale. Très crédible, cette genèse lui permet de proposer autant de mini-récit que de personnages et nous propose d’explorer ce monde enchanteur.

Après avoir lu les deux premiers chapitres debout dans la librairie, je suis reparti avec l’album sous le bras. Car bien avant l’histoire, c’est le dessin précis et l’utilisation incroyable qu’en fait l’auteur qui fascine. Non seulement esthétique et brillant, le trait se fait minutieux et relève presque de l’enluminure dans ses créations de cartes, de plans techniques, ses décors somptueux ou les détails de certains costumes. Il y a dans ce dessin une passion encyclopédique et réaliste qui dépasse les contraintes habituelles des comics pour notre plus grand plaisir.

“Tu entreras dans la légende en tant que traître, Minuit, pas en garde ni en héros.”

On prend beaucoup de plaisir à lire ces planches et l’éditeur a pris soin de mettre en valeur ces histoires par le format, choix du papier et les dossiers qui complètent chaque recueil. Il existe en version anglaise trois recueils d’histoires dites « histoires racontées à la taverne » écrites autour de cet univers et dessinées par une pléiade d’auteurs américains très talentueux et on espère que Gallimard traduira également ces « hors série » pour compléter cette série fantastiquement atypique.

« Puisse ce déluge éteindre l’ardeur de la Hache ! »

Légendes de la garde de David Petersen, édition Gallimard BD, 2008
+4 albums à ajouter à votre BDthèque (série en cours)

N’hésitez pas à partager vos coups de coeur sur le groupe ou à me poser des questions sur Twitter si vous voulez en savoir plus.
À très bientôt !
Thomas

Images extraites de l’album © David Petersen/Gallimard BD

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Entrer votre texte puis valider avec Entrée.