Now Reading:
Ayako d’ Osamu Tezuka

« Pourquoi t’es pas mort pour la patrie ? »

Si nous avions déjà évoqué l’œuvre de Tezuka ici, impossible de ne pas en reparler à l’occasion de la grande rétrospective qui aura lieux en janvier prochain à Angoulême. Relecture d’Ayako une des grandes œuvres du maître, une sombre histoire de famille sur fond politique post seconde Guerre Mondiale.
Une plongée au cœur de l’être humain autour de cette enfant qui va passer sa vie dans une cave avant de découvrir, adulte, le monde qui l’entoure entre effroi et excitation.

Confronter le Japon rural, presque féodal avec la modernité apportée par l’occident suite à l’occupation américaine de l’archipel est un des thèmes récurrents de l’œuvre du créateur d’Astro Boy. Sous couvert de raconter le destin de cette jeune fille sacrifiée par sa famille pour protéger de sombres secrets, Tezuka aborde tous les sujets graves de son époque : corruption, nationalisme, main mise des yakuza, abus du colon américain, défaite et corruption des politiques japonais, main mise des aristocrates et des bourgeois sur les terres et l’économie en reconstruction, meurtre et prostitution,… Un véritable panorama de l’envers du décor de la toute puissante reconstruction nipponne.

Chose rare dans ses œuvres, il n’y a pas vraiment de héros ici. Sans manichéisme, chaque personnage a sa part d’ombre dans ce jeu de dupe qui va conduire au sacrifice d’Ayako et à sa résurrection. Nous allons suivre les chutes et les succès mais aussi les morts et les histoires d’amour des membres de la famille sur près de quinze ans avec une rythmique et un suspens sans temps morts qui nous empêche de lâcher l’album.

Fidèle à son trait tout terrain, il alterne les paysages très fouillés et les personnages stylisés avec les attitudes cartoon et les silhouettes qui prennent le relais pour se concentrer sur l’action et les dialogues. Dans la plupart de ses histoires, le dessinateur se plait à représenter la grâce et la beauté face aux personnages caricaturaux et son talent immense lui permet de faire coexister ses deux états avec beaucoup de charme. Son sens inné du découpage ne l’empêche pas non plus de s’attarder sur de belles images, de proposer des incursions presque oniriques au milieu de cette fiction très réaliste.

Œuvre emblématique des mangas adultes de l’auteur avec Phénix et La Vie de Bouddha (lire les chroniques ici pour en savoir plus), cette mini-série est une parfaite porte d’entrée pour découvrir l’univers et le dessin d’Osamu Tezuka.

 

Ayako d’ Osamu Tezuka, Delcourt, 2004
+ 3 albums à ajouter à votre BDthèque (série terminée )

Retrouvez nous toutes les semaines ici ou chaque jour sur le Twitter de Bubble où on vous parle d’albums qui nous ont particulièrement touchés. N’hésitez pas à nous poser des questions. À bientôt ! Thomas

Images extraites de l’album © Osamu Tezuka/Delcourt

garanti sans spoiler (sauf pour ceux qui parlent le japonais)

3 comments

  • […] shojo, elle expérimente le gekiga et les mangas pour adultes et s’inspire de ses contemporains Osamu Tezuka et Kazuo Kamimura. L’influence de ce dernier est très forte dans ces portraits de femme fortes […]

  • […] Ayako Sous couvert de raconter le destin d’Ayako, jeune fille sacrifiée par sa famille pour protéger de sombres secrets, Tezuka aborde tous les sujets graves de son époque : corruption, nationalisme, main mise des yakuza, abus du colon américain, défaite et corruption des politiques japonais, main mise des aristocrates et des bourgeois sur les terres et l’économie en reconstruction, meurtre et prostitution,… Un véritable panorama de l’envers du décor de la toute puissante reconstruction nipponne. Sans manichéisme, chaque personnage a sa part d’ombre dans ce jeu de dupe… Chronique complète ici […]

  • […] une série de réédition des titres du Maitre en attaquant par les plus plébiscités en France : Ayako et L’Histoire des 3 Adolf. Suivrons La Vie de Bouddha, Barbara, MW dont la plupart étaient […]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Input your search keywords and press Enter.