Now Reading:
Saga de Fiona Staples et Brian K. Vaughan

Attention dérapages contrôlés. Cette semaine rendez-vous avec le comics le plus déjanté et l’un des plus pop de la scène US. Pas de parodies ou de pastiches mais bien un univers nouveau et percutant emplis de clins d’œil et de références à la culture populaire : Saga offre aux lecteurs une relecture de Roméo & Juliette version trash fantasy. Deux factions s’affrontent dans la galaxie. Magie contre technologie, un combat sans fin et surtout sans vainqueur ; mais l’amour brise toutes les barrières –c’est connu… Alana et Marko, issus des deux clans ennemis, donnent naissance à Hazel, un bébé qui peut mettre en péril l’ordre établi et donner des idées de révoltes à ce monde très orwellien. Des tueurs à gages, et pas des débutants, sont recrutés pour traquer la petite famille dans l’espace et personne ne va y aller de main morte.

Et la promesse de Saga est ambitieuse, raconter intégralement le destin de Hazel (qui est encore bébé depuis les six premiers volumes) les autres personnages, très fouillés et attachants restent secondaires dans l’esprit des créateurs. Une saga au vrai sens nordique, l’histoire d’un personnage de sa naissance à sa mort sans oublier ses ancêtres et ses descendants. On croise les doigts pour que les auteurs gardent le souffle nécessaire.

« — C’est le Roi qui vous envoie ? Mais… J’ai déjà fait mon temps ! Je viens de réchapper à la pire embuscade de l’histoire militaire !
– Survivre n’a jamais été considéré comme une victoire.

Des hommes m’ont pourchassée depuis le jour de ma naissance. Ils ont tous essayé de me faire du mal, mais un seul est parvenu à me briser le cœur. »

Que ce soit le langage ou les images, c’est violent et foudroyant. Derrière les dessins chaleureux et les couleurs acidulées, les planches semblent dépourvues du vernis qui habituellement recouvre les textes et les mots. Beaucoup d’humour noir dans cette série, pas mal de violence aussi, qui dévoilent une saga passionnante centrée sur la famille, l’amour et l’amitié.

Le trait et les peintures numériques réalisées par Fiona Staples deviennent de plus en plus impressionnantes au fil de la série et que ce soit pour ses design de personnages ou pour les costumes de ces derniers, la série vaut déjà le coup d’œil. Son utilisation des pleines pages et d’un découpage assez dynamique tranche bien avec les séries plus classiques : on a une progression assez intéressante de l’histoire et des enjeux par le dessin seul, donnant un rythme rapide, saccadé qui colle bien avec le ton de l’histoire.

Alors que le tome sept arrive en France dans quelques semaines, on vous conseille de ne pas passer à côté de cette série étonnante. Une saga avec un petit grain de folie, que l’on aimerait voir un peu plus souvent en bande dessinée.

« Faut être vraiment con pour faire un gamin dans un monde pareil »

Saga de Fiona Staples et Brian K. Vaughan, éditions Urban Comics, 2013
+6 albums à ajouter à votre BDthèque (série en cours)
T7 à paraître en mai 2017

N’hésitez pas à partager vos coups de coeur sur le groupe ou à me poser des questions sur Twitter si vous voulez en savoir plus.
À très bientôt !
Thomas

Images extraites de l’album © Fiona Staples / Brian K. Vaughan / Urban Comics

1 comment

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Input your search keywords and press Enter.