Now Reading:
Bone de Jeff Smith

Peut importe la quête tant qu’on a l’ivresse, quand on est amateur de fantasy et science-fiction, on est souvent déçu par des séries qui semblent n’être que des pastiches, des réécritures des grandes œuvres du genre. C’est ce qui m’a longtemps retenu de commencer Bone, avec ses dragons, la quête d’un personnage tout simple face à des créatures maléfiques (sans anneau mais bon)… Sauf que la saga de Jeff Smith est tout sauf ça. C’est malin, très dôle, sincère et original.

Avec un vrai sens du rythme et du suspens, Bone alterne plusieurs duos comiques dans cet univers médiéval-fantastique très sombre et développe une série aux personnages attachants. Perdus, les cousins Bones débarquent au beau milieu d’une grande guerre qui en va de la survie de l’univers. Chassés de leur ville pour magouille pour l’un, hédoniste sans ressources pour l’autre et rêveur pour le dernier, ces trois créatures au physique de schtroumpfs albinos vont devenir les éléments clefs d’une prophétie qui va mettre le pays à feu et à sang.

Avec un Bone amoureux de Moby Dick (et de Thorn en secret) les deux autres Bones forme un duo à la Laurel & Hardy (ou plutôt Joe & Avrel Dalton) très convaincant donnant une autre saveur à cette histoire épique. Et puisque l’on parle de saveur, comment ne pas mentionner les géniaux rats-garous, qui ne pensent qu’aux recettes et modes de cuisson pour accommoder leurs ennemis en quiche ou autre ragoût. Heureusement ils tombent entre les mains de la jeune Thorn et de Mamie Ben, deux héroïnes de choc qui vont prendre les choses en main et s’opposer à l’ombre maléfique qui fédère les monstres dans les montagnes.

« — Allons, camarade… Sois raisonnable ! Je ne le pensais pas… J’essayais d’attraper notre repas… Ce n’est pas le moment… Je retire ce que j’ai dit…Tu n’es pas gros.
– Trop tard !
– S’il te plait camarade ! Je veux juste le désosser pour le ragoût !
– Oui, ben justement ! Je suis fatigué des ragoûts ! Je veux le préparer dans de la pâte et nous mitonner une légère et moelleuse quiche !
– UNE QUICHE !? Quelle sorte de monstre es-tu pour manger de ça ! Écoutez, pourriez-vous revenir dans une demi-heure ? Nous aurons réglé la question d’ici là !»

Que dire du dessin de cette série, en plus de l’excellent parti-pris de départ de prendre un graphisme cartoon pour les Bones au milieu d’autres personnages et décors semi-réalistes, qu’il est plein de trouvailles et de bonnes idées. La grande force de Jeff Smith et d’avoir proposé un découpage osé. Avec des transitions parfois matérialisées seulement par une illustration. D’utiliser l’absence de personnage au centre d’un décors pour renforcer la tension et l’intrigue. De faire confiance au lecteur dans les ellipses narratives qui nous permettent d’imaginer et de nous projeter dans l’univers sans rien perdre se sa cohérence.

Je l’ai découvert en version couleur puis relu en version noir et blanc (qui est la version originale) et les deux me plaisent assez pour différentes raisons, je vous conseille la version intégrale qui est –moins chère- et plus immersive. Une série atypique, que l’auteur avait commencé en autoédition avant de devenir l’un des comics les plus populaires de ces vingt dernières années. Malgré un canevas un peu classique, l’humour et l’attention portée aux personnages font de cette œuvre un grand classique du comics hors super-héros qu’il faut lire et faire lire.

« Es-tu sûr qu’on a le droit de le manger, celui-ci ? Ils se ressemblent tous »

Bone de Jeff Smith, éditions Delcourt, 1995
+1 intégrale noir et blanc ou 9 albums couleur à ajouter à votre BDthèque (série terminée)
+2 hors-séries Big Johnson Bone contre les rats-garous et Rose

N’hésitez pas à partager vos coups de coeur sur le groupe ou à me poser des questions sur Twitter si vous voulez en savoir plus.
À très bientôt !
Thomas

Images extraites de l’album © Jeff Smith/Delcourt

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Input your search keywords and press Enter.