Now Reading:
Ada & Rosie : Mauvais esprit de famille de Dorothée de Monfreid

La chronique du quotidien est dans l’air du temps, après les Cahiers d’Esther de Riad Sattouf (Lire l’incontournable), Dorothée de Monfreid se lance dans Ada & Rosie, une série de strips inspirés de sa vie de famille, centrée autour de ses filles ou de son quotidien balloté entre ses aspirations, les obligations & ses réflexions. À la différence d’Esther, Ada & Rosie use de la fiction pour mieux parler de notre époque et souligner l’ironie ou l’absurdité de nos routines, pour rejouer avec grâce et humour des situations que l’on a tous vécues – ou presque. Sans donner de leçons, ces situations amusantes derrière leur ton souvent ronchon (les personnages sont des cochons pour souligner ce caractère constant), l’autrice parle de notre époque avec beaucoup de justesse et de finesse. Un air de famille avec Agrippine de Claire Bretécher (Lire le coup de cœur) version contemporaine : entre les smartphones, la mal bouffe, la politique, le terrorisme, le travail, l’adolescence….. Sous titrés, Mauvais esprit de famille, ces planches publiées depuis 2017 sur Libération (vous pouvez en lire gratuitement plusieurs dizaines ici) viennent d’être compilées en un gros album de 80 pages chez Casterman.

Le trait est léger et précis, on sent le plaisir de la plume qui trace presque sur le vif ces moments-là et qui ne conserve que l’essentiel pour donner corps aux situations. Très expressif avec un trait très ouvert, la dessinatrice arrive à nous plonger dans le quotidien de cette famille qui semble si proche de nous grâce au dessin.

Si vous n’êtes pas familier de son style, elle est l’autrice d’une cinquantaine de livres jeunesse, et je vous conseille : Le manuel du docteur Schnock, La machine de Michel, Dodo ou C’est quoi ? Si vous avez des enfants à la maison (dans le but secret de les lire avec cette bonne excuse bien sûr.)

« J’aime pas quand il y a des invités, ils me parlent toujours comme si j’étais débile. “Comme tu as grandit gnagnagna…” […] lance Ada : “Comme si je n’avais pas de cerveau. On pourrait parler de trucs intéressants, plutôt. Je sais pas, moi. La politique, le sexisme… le patin à glace.” Le ton est donné, il ne vous reste plus qu’à faire connaissance avec cette famille dont la vie est calée sur les emplois du temps scolaire.

RETOUR AU SOMMAIRE
Ce qu’il ne fallait pas manquer début 2019 : Janvier, Février & Mars

Images extraites de l’album © Dorothée de Monfreid/Casterman

1 comment

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Input your search keywords and press Enter.