Now Reading:
Inside Bubble – novembre 2018

La team travaille dur et sans relâche, et n’est pas du genre à compter les heures… Mais parfois une petite pause s’impose. Et quand on fait un petit break, c’est bien sûr pour se plonger dans une BD, feuilleter avec amour les pages d’un Comics, ou parler Manga entre nous à la pause déjeuner !
Cette fois-ci, on a décidé de discuter de nos lectures et de nos coups de cœur avec vous. Venez découvrir ce qu’on lit derrière l’appli ce mois-ci, puis comme d’habitude, n’hésitez pas à partager vos propres coups de cœur en commentaires ou dans les avis sur l’app !

Benoit nous fait voyager

Retour dans le passé. Benoit fait son nostalgique. Un petit voyage dans ses souvenirs d’enfance, et hop on se retrouve dans l’épopée de Picsou à revivre la jeunesse de Picsou.

«  Je ne suis pas forcément le plus calé sur l’histoire de la BD, mais cette aventure de Picsou est un véritable classique. » Il faut dire que Benoit n’a pas tort. Cette histoire est sans contestation un incontournable de la production Disney par Don Rosa ! Ce tome nous ramène à la jeunesse de l’un des canards les plus connus au monde : Balthazar Picsou. Un canard célèbre et surtout très riche. D’aventure en aventure, cette histoire nous fait découvrir comment Picsou a fait pour amasser une telle fortune, comment il est arrivé à Donaldville et bati son empire en sacrifiant l’amour. Des péripéties qui effectivement rappellent les errances d’Ulysse : «  J’aime beaucoup ce parallèle avec les mythes grecs. C’est spécial de voir qu’ici on s’inspire d’un classique pour donner naissance à un autre classique. »

La Grande épopée de Picsou : la jeunesse de Picsou (en 2 volumes T1&2), Don Rosa, Glénat
(en savoir plus)

***

Ça cogne avec Clément…

Certains jouent les rêveurs et d’autres les cogneurs ! Clément partage son coup de cœur pour Lastman : «C’est moche, mais c’est marrant. » Dans un environnement où règnent la corruption et la violence, les auteurs de la BD, Bastien Vivès et Balak, parviennent à faire preuve de beaucoup d’humour en racontant les aventures du héros, Richard Aldana, Tomie Katana et d’Adrian Velba. Dans un monde en proie au chaos, on suit l’évolution des personnages dans un univers qui mêle le fantastique à la réalité. Organisé sous forme de cycles, 6 tomes par cycle et par époque, le scénario de la BD nous offre des styles et des ambiances variés tant les rebondissements sont nombreux.  Un succès qui a conduit à l’adaptation de la BD en animé, et Clément est le premier à en être ravi : « J’ai encore plus apprécié la série qui rend encore plus vivant l’univers de la BD. »

Lastman, Vivès, Sanlaville et Balak, Casterman
Série animée disponible sur Netflix

Aux amoureux de Lastman le tome 11 est sorti cette semaine !
(en savoir plus)

***

Atom, à Tom plutôt 😉

Fidèle à lui-même, Thomas ne peut pas s’empêcher d’apporter son regard d’éditorialiste. Plutôt qu’un manga, une BD ou un Comics, Thomas porte son coup de cœur sur un magazine : Atom ! Le magazine dédié aux mangas. « Parmi le flot immense de tous les titres de presse et de revues dédiées à la Bande Dessinée, Atom demeure l’un des plus pointus. Il colle à l’actu et ressort aussi des pépites de l’oubli. Mais son point fort c’est son angle, car l’essentiel de la revue est composé de longues interviews d’auteurs. Je regrette seulement qu’ils ne posent pas ou peu de questions sur la technique. »
Le magazine fait le bonheur de ses lecteurs depuis maintenant plus d’un an avec sa vision éclairée du manga. Espérons que le cri du cœur de Thomas soit entendu.

Atom magazine, collectif, Custom Publishing France
#8 actuellement en kiosques

***

Carole, le cœur à Abidjan

On en apprend des choses en lisant des BD ! Carole s’ouvre à la Côte d’Ivoire et sa culture avec son coup de coeur  Aya de Yopougon : « un soap opéra ivoirien amusant, loin des clichés. »

Les auteurs Marguerite Abouet et Clément Oubrerie nous replongent dans la vie des jeunes ivoiriens d’Abidjan à la fin des années 70 et au début des années 80. Au travers de la vie de l’héroïne Aya, une jeune femme de 19 ans, qui vit à Yopougon, quartier chaud d’Abidjan, l’histoire offre un véritable focus culturel sur les mentalités de l’époque dans une des plus grandes villes du continent africain et de l’Afrique francophone. Et cela toujours avec une pointe d’humour, comme le souligne Carole : « C’est à mourir de rire et les scènes cultes ne manquent pas. On sent aussi l’envie de l’auteure de partager son pays et sa culture. À la fin de chaque tome, elle explique les expressions utilisées par les personnages, donne des recettes… »

Aya de Yopougon, Marguerite Abouet et Clément Oubrerie, Gallimard

***

Nico à l’eau de rose

Et de l’eau, il en est question. Nico nous dévoile son côté sentimental et nous fait part de son coup de cœur, ou plutôt « son cœur de cœur » comme il le dit : Un Océan d’amour de Lupano & Panaccione.  Une BD au concept pour le moins original, celui de la BD muette. Pas de bulles, les images parlent d’elles-mêmes.  L’histoire décrit le quotidien d’un couple banal, mais qui dure. Derrière la routine apparente, l’auteur met en scène avec une finesse extrême les liens très forts entre deux individus qui n’envisagent pas de vivre l’un sans l’autre. «  La BD est d’une « poésie » et d’une beauté incroyable. C’est la première fois que j’ai relu une BD 2 fois de suite dans l’heure tellement je voulais revoir les dessins et des scènes après avoir terminé l’album. »

Un océan d’Amour, Lupano et Panaccione, Delcourt

***

 

 

C’est magique avec Alexandra

Quand les mangas ensorcellent la Team Bubble… Alexandra est sous le charme de la magie de l’œuvre de Kore Yamazaki : The ancient magus bride. Un shonen qui se place à la limite du shojo, et qui offre un beau mélange des deux genres. « L’univers est fascinant, on est immédiatement transporté dans la féérie et la magie du manga ». Mettant en scène la vie de Chise, une jeune adolescente orpheline vendue aux enchères à un mystérieux sorcier, Elias Ainsworth, en raison de ses mystérieux pouvoirs, le scénario nous offre des personnages aux traits de caractère extrêmement bien définis et approfondis.  Des personnages attachants qui invitent à l’empathie et qui nous amènent à des réflexions sur la vie et la nature humaine. « On apprend à trouver de la beauté dans la vie en même temps que le personnage principal et on souffre tout autant avec elle. »

The Ancient Magus Bride, Kore Yamazaki, Komikku

***

David se voit bien porter le maillot de la New Team

Impossible d’oublier le premier manga que l’on a lu ! Surtout quand on a voulu imiter toute la vie du héros après. Je la joue classique et nostalgique avec un incontournable pour coup de cœur : Captain Tsubasa, Olive et Tom, tome 1. « Alala, si Yoichi Takayashi savait tous les gamins qui ont rêvé d’une grande carrière dans le foot après avoir vu son manga et son adaptation en anime.» L’ouverture du manga culte met directement en scène le héros Tsubasa, bien sûr plus connu sous le nom de Olivier Atton. Âgé de 11 ans, il vient d’emménager dans une nouvelle ville. Il tombe alors sur deux écoles rivales qui se disputent le terrain de foot municipal. Subjugué par Wakabayashi, qui crie sur tous les toits qu’il est le meilleur gardien de but du Japon, il le défie en duel de façon spectaculaire. « Tsubasa fait preuve d’une qualité balle au pied qui ne manque pas d’impressionner Roberto, un ancien membre de l’équipe du Brésil. L’ancienne gloire du foot décide immédiatement de devenir son agent et entraîneur personnel pour faire de lui un grand joueur de foot japonais ! Une histoire qui m’a tellement marqué que directement après j’allais enfiler mes crampons pour rejoindre le club de ma ville, rêvant du même destin ! »

Captain tsubasa, Yoichi Takayashi, Glénat

***

On vous retrouve très vite pour vous en faire découvrir plus sur nos lectures.
Rendez-vous au prochain épisode d’Inside Bubble 😉

En attendant, retrouvez nos incontournables & les dernières sorties .

 

Illustration principale: © Kore Yamazaki

2 comments

  • Tendo

    Personnelement j ai decouvert la serie Jeremiah il y a peu. Un client m a emener 26 tome de cette serie j ai saute sur l occasion (je suis acheteur dans un magasin de produit d occasion,un Cash). Ca fait lomptemps qu elle sautillait dans mon esprit cette serie. Le genre qui m attire le plus ca restera la science-fiction et encore plus le post apo. Et Jeremiah est souvent cite dans le genre comme indispensable.

    L histoire debute dans un cadre ou les Usa ont fait face a un conflit Interracial majeur entre blanc et noir. Le monde est devaste par la guerre et la pauvrete. Jeremiah est un jeune garcon qui est acompagne d un jeune acolyte tout au long de son aventure.
    Ils parcourent le mode a la recherche d aventure car meme si le heros a la possibilite de s installer et fonder une famille, c est la vie de nomade qui l interesse.
    Ce que j aime dans cette serie c est que autant tome n est meilleur qu un autre. Il y a a chaque histoire d une 40 ene de page la meme puissance qui s en degage. On est jamais decu. Chaque tome amene quelque chose de nouveau. Evidement on y retrouve quelque figure de tome precedent mais le fil de l aventure avec son inconnu est reeinvente a chaque planche.
    Du petit garcon reveur des premiers tomes, on y decouvre un homme alerte et meme impitoyable petrit de justice au fur et a mesure.
    La serie continue encore a l heure actuel.
    Je vous la recommande.

    • Thomas Mourier

      Merci pour ce coup de coeur Tendo !
      Je suis vraiment d’accord avec toi, Hermann à crée une série majeure avec ce personnage (je suis assez fan de Comanche aussi 🙂 )
      À lire ou relire !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Input your search keywords and press Enter.