Now Reading:
Idoles, l’équipe tombe le masque (Inside Bubble ép.4)

Pas de starlettes japonaises, non c’est un sujet à la fois intime et complexe que nous abordons aujourd’hui. Nous aimons toutes et tous des personnalités pour des raisons qui nous sont propres, majoritairement en fonction de nos centres d’intérêts. Dans ce papier, toute l’équipe tombe le masque et nous partage leurs modèles, leurs « grands frères et grandes sœurs » dans la vie. Attention, pas de jugement, chacun défend son point de vue avec amour.
L’équipe se prête à un double jeu dans ce billet, trouver un lien entre leurs personnalités favorites qui les inspirent et la Bande Dessinée. Autant vous dire que c’est folklorique !

“Le rire est un remède à bien des maux dans ce monde.”

Matthieu aime l’humour très noir et il l’assume

Sujet assez complexe pour moi, les personnalités que j’admire opèrent pour la plupart dans la même sphère: l’humour. Il y a une raison intrinsèque à ce mode de pensée, je pense en effet, que le rire est un remède à bien des maux dans ce monde.

Je suis un grand fan d’humour noir et quand j’ai découvert cet artiste, ça a été un moment cosmique ! Je n’ai jamais autant ri devant un sketch, des vrais rires et pas seulement des sourires ! Je trouve qu’il a un talent immense, tant sur le plan de l’écriture que sur sa façon de structurer ses sketchs. Traiter de problématiques tendancieuses est complexe, surtout par les temps qui courent et il s’en sort avec beaucoup de talent. Il réussit à mettre en place un équilibre subtile entre l’humour et la polémique. Ce qu’il fait tient du génie, pouvoir traiter des religions dans son spectacle Hallelujah bordel!, leur en mettre plein la tête sans distinctions d’aucune sorte, en pleine période d’attentat, c’est à la fois courageux et nécessaire. Et ce genre de spectacle aide à combattre la recrudescence du racisme en France ces dernières années ! J’aurais choisi Coluche si je devais choisir une personnalité décédée, pour tout ce qu’il a fait et sa vision du monde très altruiste qui fait encore bouger les choses, il y a vraiment peu de personnalité que je connaisse suffisamment pour les présenter ici et j’en méprise énormément pour des raisons aussi diverses que variées allant de la bêtise à la délinquance. C’est surtout les personnalités émergentes de ces dernières années qui surfent sur le buzz, humilient leurs collègues qui me sortent par les yeux mais c’est un autre débat !

Ce que j’aime chez Ferrari, c’est sa bonne intelligence dans ses propos, chaque sujet soulevé est appuyé par de longues recherches, des bémols venant nuancer les propos et l’usage du silence, source de rire quand il est bien dosé.  Ce sont toutes ces raisons qui m’ont fait m’attacher à son personnage.
« Soit on meurt en héros, soit on vit assez longtemps pour se voir endosser le rôle du méchant. » cette citation tirée du film Batman The Dark Knight est une phrase qui colle bien aux héros de l’ombre. Pour moi, Ferrari s’apparente au Batman de l’humour, celui qui porte sur son dos le poids des péchés de nombreuses personnes, source de critique mais toujours présent pour affronter et démonter une réalité injuste.

Pour en savoir plus…
Mon moment préféré dans le spectacle Hallelujah bordel! est la partie sur La Bible.
Je vous recommande également son nouveau spectacle Vends 2 Pièces à Beyrouth
📚 Son livre très drôle également : Happy Hour à Mossoul avec Jeremy Ferrari – Patrick Borkowski, édition Michel Lafon

… & prolonger l’esprit en BD.
📚 Je reste sur ma comparaison avec Batman et je vous conseille Batman White Knight de Sean Murphy & Matt Hollingsworth, Urban Comics où on découvre une autre facette du Joker en ancien comique…

***

“Il développe un humour poétique et absurde qui parle du quotidien, il arrive à faire rire ou sourire en étant mordant.”

Thomas aime être surpris

Question assez difficile mais je crois que la personnalité qui m’inspire le plus en ce moment est François Morel. Que ce soit ses aventures télé avec les Deschiens, ses chroniques sur France Inter ou ses livres, il y a toujours quelque chose d’inattendu et de surprenant au milieu d’un univers très ancré et intemporel.
Il développe un humour poétique et absurde qui parle du quotidien, il arrive à faire rire ou sourire en étant mordant. Ses textes démarrent toujours — ou presque — de manière futile, hors de propos ou par la bande pour évoquer des sujets sensibles ou engagés (avec plus de verve, d’aplomb et de raison que bon nombre d’éditorialistes ou de professionnels de la politique.) Je ne loupe aucune chronique en podcast et je les relis en achetant les versions livre de poche qui sortent chaque année.
Un peu moins fan de ses chansons (petite critique, je me laisse une chance de ne pas passer pour un gros fanboy) mais grand amateur de ses spectacles et performances. Et plus récemment en voix du Professeur Moustache (après avoir été celle du Chat du Rabbin) dans l’adaptation réussie des albums de Marion Montaigne.

Pour en savoir plus…
Site officiel
🎙Le Billet de François Morel sur France Inter
📚Hyacinthe et Rose avec Martin Jarrie — Thierry Magnier

… & prolonger l’esprit en BD.
Deux bandes dessinées écrites avec Pascal Rabaté qui prolongent la partie poétique de son œuvre.
📚C’est aujourd’hui que je vous aime avec Rabaté — Les Arènes
📚Bien des Choses avec Pascal Rabaté — Futuropolis

***

“I’m a handsome man with a charming personality.”

Clément nous joue une surprise

Pour moi c’est Gabe Newell A.K.A Gaben, créateur de Steam (Valve). Je suis fan de ce mec, c’est une légende. Il a abandonné Harvard pour Microsoft et est capable de dire “J’ai appris plus les 3 premiers mois à Microsoft que toute ma scolarité à Harvard”. En tant que fan de jeux vidéo, je ne peux qu’aimer ce grand homme, il a quitté Microsoft pour fonder Valve en 1996, il prend un risque énorme et ça a été un immense succès ! Ce que j’aime chez lui, c’est qu’il n’a pas peur de la critique, il dit ce qu’il pense, par exemple “developing processes for the console in general was a waste of everybody’s time”. C’est un pro PC et je suis un Pro PC, on est fait pour s’entendre ! Il est véritablement le fer de lance du jeux vidéo sur PC, il l’a même démocratisé en fait ! Il a créé des jeux iconiques auxquels je joue encore aujourd’hui comme Half-life, Counter strike ou encore DOTA.
Même après avoir fait tout ça, il reste humble et proche des joueurs quand bien d’autres seraient devenus imbu d’eux même, il ne se prend pas au sérieux, il est capable de dire des phrases comme “I’m a handsome man with a charming personality.” C’est un joueur avant d’être un multi milliardaire à la tête de la plus grosse plateforme e-commerçante du jeux vidéo.

Pour en savoir plus…
Découvrir Steam (Valve)

… & prolonger l’esprit en BD.
Je pense à la bande dessinée de Lewis Trondheim & Mathieu Sapin qui s’empare des jeux vidéos et leurs possibilités infinies qui deviennent un élément central de l’éducation des élèves dans cet album.
📚 Krakaendraggon de Lewis Trondheim et Mathieu Sapin (Gallimard)

***

“[…] l’un de ces Hommes qui ont su transformer le monde en profondeur et le façonner sur des décennies.”

Pour sa personnalité favorite, Clément se la joue philosophe

Ma personnalité préférée ? Voilà une question épineuse, car elle impose de savoir ce que l’on recherche chez sa personnalité préférée, un exemple, une inspiration, un idéal ou simplement un peu d’évasion ? D’emblée ce sont mes héros d’enfance qui fusent et semblent s’imposer comme des évidences : Aragorn le guerrier au cœur pur, sans peur et sans reproche et, comme si ça ne suffisait pas, tombeur d’Elfe. Obi-Wan, Luke, Anakin, Yoda et tous leurs Jedi Mind Tricks, Force est d’avouer que ça ne m’a jamais laissé indifférent non plus. John McClane ? On commence à se rapprocher du sujet, il est fort, il est sympa, il flingue des terroristes pieds nus et en marcel, le type a du cachet, et présente en outre l’avantage d’être concevable sur cette planète.

On les aime et on les admire nos héros, mais soyons honnêtes, difficile d’établir une véritable connexion avec eux, à mon plus grand regret d’ailleurs. Parce que c’est ça aussi une personnalité préférée, elle nous ressemble sur certains traits (du moins le souhaite-t-on), selon une certaine philosophie peut-être. C’est à ce moment-là que la droiture et la morale reprennent le dessus, et qu’on se dit que quand vient cette question fatidique, il serait franchement malvenu d’évincer Ghandi, Martin Luther King, Mandela, ou même Cousteau. Non, décidément il manque là un côté affectif pourtant déterminant.
Je vais donc faire le choix de la raison qui est celui du génie : Léonard de Vinci.
Le cerveau humain sous son meilleur jour, un inventeur visionnaire, l’un de ces Hommes qui ont su transformer le monde en profondeur et le façonner sur des décennies. Ingénieur, sculpteur, peintre, essayiste, poète, musicien, urbaniste et j’en passe, c’est juste le meilleur CV de l’histoire de l’humanité, combiné à un féroce entrepreneur au grand cœur. Le type écrase la concurrence en dansant la tarentelle. Elon who ?

Pour en savoir plus & prolonger l’esprit en BD.
📚 Je ne pense pas créer la surprise en faisant le lien avec Léonard de Turk & De Groot, Le Lombard : la version ratée du modèle d’origine, mais beaucoup, beaucoup plus drôle.

***

“Hollywood, c’est plus soit belle et tais toi.”

Carole a les yeux tournés vers Hollywood

Pour moi, ma personnalité favorite, c’est de loin Meryl Streep. C’est une femme intelligente et ne l’a jamais cachée, elle a réussi à s’imposer et se faire respecter dans un monde très select’ ! Hollywood, c’est plus soit belle et tais toi. C’est une artiste complète, elle a le talent suffisant pour passer d’un extrême à l’autre. Elle peut jouer à la perfection des rôles exigeants et sérieux comme des rôles comiques sans jamais avoir l’air ridicule. J’aime également son aplomb dans ses interventions publiques devant les médias. Cerise sur le gâteau, elle a l’air d’être hyper sympa et de ne pas à se prendre au sérieux !
Je l’ai découverte dans Kramer contre Kramer et d’autres films de Woody Allen. Mais le moment ou j’ai vraiment commencé à bien l’aimer c’est pour son rôle dans Mamma Mia qui est ma comédie musicale préférée !

Pour en savoir plus & prolonger l’esprit en BD.
Les acteurs ont régulièrement inspiré les auteurs de BD !
📚 On peut citer Marini dans l’Etoile du Désert qui se réfère à Sean Connery,  Lamy dans Colt Walker pour Clint Eastwood, Griffo dans Sos Bonheur inspiré de Lino Ventura ou encore Le général Carrington dans XIII  qui lui est inspiré de Lee Marvin, ou encore le Joker dans Batman inspiré de Conrad Veight.

***

“Elle est la première star noire américaine de tous les temps !”

Nicolas, notre féru d’histoire

Pour moi quand on me demande ma personnalité favorite, il n’y aucun doute je réponds Joséphine Baker ! Vous avez étudié l’histoire et les accomplissements de cette femme ? C’est une transfuge de classe comme on en voit rarement ! Elle est née dans une famille extrêmement pauvre, elle a dû quitter l’école pour travailler et elle finit par devenir une danseuse star en France avec le spectacle “La Revue nègre” puis une chanteuse. Elle est la première star noire américaine de tous les temps ! C’est également une amoureuse de notre magnifique pays, raison de plus pour l’aimer !

C’est également une figure de courage a bien des égards pour ce qu’elle a pu accomplir durant la seconde guerre mondiale, c’était une rebelle et une résistante très intelligente usant de la musique pour transmettre des informations qu’elle récupérait sur les ennemies.

Mais il y a une autre raison qui me pousse à la voir comme une grande figure de ce monde et un modèle, c’est sa lutte contre le racisme aux États-Unis !

Pour en savoir plus & prolonger l’esprit en BD.
📚 Joséphine Baker était une femme forte, célèbre et soutient une cause importante, difficile de ne pas faire un lien avec La Venin de Laurent Astier.
📚 Mais surtout la biographie en BD Joséphine Baker de Catel Muller & José-Louis Bocquet, Casterman.

***

“J’aime les gens qui ont la classe, et Roger, il en a à revendre !”

Benoit nous présente son idole sportive

Aucune hésitation possible, Roger Federer ! Pourquoi ?

J’aime les gens qui ont la classe, et Roger, il en a à revendre ! Il a la classe sur le court, aussi bien pour son style vestimentaire, pas de couleur flashy pour le roi comme les autres, il n’en a pas besoin, il est souvent en blanc. Un jeu propre, technique, pas bourrin mais élégant et efficace. Il n’a pas l’air impressionnant à première vue mais son jeu est redoutable de technicité !

Une caractéristique que j’adore chez lui c’est qu’il est toujours pro, calme et ne s’énerve jamais, il est de surcroît fair play dans chacun de ses discours après-match, en somme c’est un modèle pour beaucoup.

On sent qu’il a un mental d’acier, dans tous les moments du match un peu tendu, où la pression règne, par exemple dans les jeux décisifs, j’ai l’impression d’être toujours plus stressé que lui ! A chaque fois grâce son mental, il prend le dessus sur son adversaire avec cette combinaison de mental/expérience, c’est une vraie leçon pour un entrepreneur et pour moi-même.

Je ne me souviens plus de la première fois ou je l’ai vu jouer mais ce qui est sûr, c’est que c’est un dieu du tennis, en terme de nombre de victoire, de talent et de longévité.

Pour en savoir plus & prolonger l’esprit en BD
📚 On ne saurait que vous conseillez de lire Prince du tennis de Takeshi Konomi, aux éditions Kana (ou bien Baby step de Hikaru Kachiki si vous lisez l’anglais ou le japonais) qui sont de très bon mangas sur le tennis !

Découvrir tous nos dossiers : bande dessinée, comics et mangas

Illustration principale : © Fanart de DeboDaPro

Autres illustrations:
© Gabe Newell par Benedikt Adam
© Jeremy Ferrari par Bruce E. Fairdale
© François Morel par Thesupermat
© Meryl Streep par Dick Thomas Johnson
© Roger Federer par Semio

Creative Commons Attribution-Share Alike 2.0 Generic
Creative Commons Attribution-Share Alike 4.0 International

1 comment

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Input your search keywords and press Enter.